M- Endocrinologie

NB : Ce cours est en cours de préparation,

Vous pouvez remplir ce  Formulaire  pour vous envoyer un e-mail de notification dès que ce cours sera prêt:

Dans cette formation on a réuni les six objectifs de l’endocrinologie de l’ECN (20,23,37,39,40,47), vous trouvez ainsi détaillés les sous objectifs cités ci dessous.

20-Diabète sucré, épidémiologie, étiopathogénie, diagnostic, complication, traitement

1. Établir le diagnostic des troubles de la tolérance glucidique (diabète et prédiabète) selon les dernières recommandations de l’American Diabetes Association (ADA).

2. Indiquer la prévalence actuelle du diabète de type 2 en Tunisie selon les données de l’International Diabètes Fédération (IDF).

3. Identifier dans une population donnée les sujets qui risquent de développer un diabète sucré en précisant les modalités du dépistage.

4. Réunir les arguments anamnestiques, cliniques et paracliniques pour reconnaître les différents types de diabète sucré selon la classification de l’O.M.S.

5. Expliquer l’étiopathogénie et l’histoire naturelle du diabète en fonction de son type (Diabète de type l, Diabète de type 2, Diabète secondaire, Diabète gestationnel).

6. Décrire les conséquences physiopathologiques de l’hyperglycémie.

7. Expliquer les mécanismes physiopathologiques des décompensations hyperglycémiques du diabète.

8. Établir le diagnostic positif et étiologique d’une décompensation hyperglycémique du diabète en évaluant son degré de sévérité.

9. Planifier le traitement et la surveillance d’une décompensation hyperglycémique du diabète.

10. Identifier la gravité et les facteurs impliqués dans la survenue d’une hypoglycémie chez un diabétique.

11. Préciser le degré de sévérité d’une hypoglycémie chez un diabétique.

12. Planifier la prévention, le traitement et la surveillance d’une hypoglycémie chez un diabétique.

13. Citer les facteurs favorisant la survenue des complications chroniques suivantes chez un diabétique: neuropathie, rétinopathie, néphropathie.

14. Reconnaître à partir des données de l’examen clinique et des examens complémentaires, les complications chroniques (neuropathie, rétinopathie, néphropathie) du diabète à leurs différents stades évolutifs en identifiant celles qui nécessitent une prise en charge thérapeutique urgente.

15. Evaluer le risque cardiovasculaire chez un diabétique selon le type du diabète.

16. Planifier la stratégie de prévention des complications chroniques et de la cardioprotection chez un malade diabétique.

17. Expliquer les mécanismes d’action des médicaments utilisés pour le traitement du diabète.

18. Définir les objectifs thérapeutiques chez un diabétique en fonction du type de diabète et du terrain du patient (âge, grossesse, tares).

19. Justifier le choix d’une stratégie thérapeutique en fonction des objectifs thérapeutiques fixés, du mode d’action des médicaments, de leurs bénéfices prouvés et de leurs risques potentiels.

20. Décrire les modalités de la surveillance du diabète et de son traitement

21. Planifier une grossesse chez une patiente diabétique.

22. Planifier le traitement et la surveillance du diabète pendant la grossesse.

23. Planifier une stratégie d’éducation thérapeutique personnalisée chez un patient diabétique.

24. Planifier la réinsertion socio-professionnelle du diabétique en fonction de son handicap.

25. Décrire les modalités de la prévention primordiale et primaire du diabète de type 2 à l’échelle individuelle et collective.

23-Dyslipidémies, épidémiologie, physiopathologie, diagnostic, traitement

1. Indiquer la prévalence globale des dyslipidémies et leur part dans la morbi-mortalité cardiovasculaire.

2. Indiquer la fréquence des hyperlipoprotéinémies familiales.

3. Expliquer les mécanismes physiopathologiques, génétiques et environnementaux des hyperlipoprotéinémies.

4. Expliquer les conséquences physiopathologiques vasculaires et extravasculaires des dyslipidémies.

5. Identifier les sujets à risque nécessitant le dépistage d’une hyperlipidémie.

6. Planifier l’exploration d’une anomalie lipidique.

7. Interpréter les résultats d’un bilan lipidique.

8. Préciser à partir des données cliniques et paracliniques le type d’une hyperlipoprotéinémie selon la classification de Fredrickson ainsi que son risque évolutif.

9. Réunir les arguments cliniques et paracliniques en faveur d’une hyperlipoprotéinémie secondaire.

10. Identifier les éléments du syndrome métabolique (selon les critères actualisés de l’International Diabètes Fédération) chez un patient présentant une dyslipidémie.

11. Décrire le mode de transmission d’une hyperlipoprotéinémie familiale en vue d’établir un conseil génétique.

12. Evaluer le risque vasculaire chez un patient présentant une dyslipidémie.

13. Reconnaître chez un malade dyslipidémique les complications vasculaires et extravasculaires.

14. Prescrire les mesures hygiéno-diététiques selon le type d’hyperlipoprotéinémie.

15. Expliquer le mécanisme d’action des médicaments hypolipémiants (statines et fibrates).

16. Planifier la stratégie thérapeutique d’une hyperlipoprotéinémie primitive ou secondaire selon les recommandations de la Société Européenne de Cardiologie.

17. Planifier la surveillance au long cours d’un patient ayant une dyslipidémie.

18. Planifier une stratégie de prévention primaire des maladies cardiovasculaires (consommation de sucre, sel et lipides, tabac, activité physique…).

37-Hypercalcémie, physiopathologie, Orientation diagnostique, traitement

1. Expliquer les mécanismes physiopathologiques induisant une hypercalcémie.

2. Décrire les conséquences physiopathologiques de l’hypercalcémie.

3. Réunir les éléments cliniques et paracliniques en faveur du diagnostic positif d’une hypercalcémie.

4. Réunir les éléments cliniques et paracIiniques permettant d’établir le diagnostic étiologique de l’hypercalcémie.

5. Identifier les manifestations cliniques et biologiques d’une « crise aiguë hypercalcémique » en établissant son degré de gravité.

6. Planifier la prise en charge symptomatique et étiologique d’une hypercalcémie.

 

39-hyperthyroïdie, physiopathologie, diagnostic traitement

1. Expliquer les mécanismes physiopathologiques des hyperthyroïdies.

2. Expliquer les conséquences métaboliques et tissulaires des hyperthyroïdies.

3. Réunir les éléments cliniques et paracliniques permettant de poser le diagnostic d’une hyperthyroïdie.

4. Reconnaître les formes compliquées des hyperthyroïdies en appréciant leur degré de sévérité.

5. Etablir le diagnostic étiologique des hyperthyroïdies.

6. Préciser les particularités cliniques, paracliniques et évolutives des hyperthyroïdies selon leur étiologie et selon le terrain du patient (âge, sexe, grossesse, nouveau-né).

7. Préciser les modalités et les indications thérapeutiques des hyperthyroïdies en fonction de leur sévérité, de leur étiologie et du terrain du patient

8. Planifier la surveillance à court et à long terme de l’hyperthyroïdie en fonction du traitement utilisé.

 

40-hypothyroidie de l’enfant et de l’adulte, physiopathologie, diagnostic et traitement

1. Expliquer les mécanismes physiopathologiques des hypothyroïdies congénitales et acquises.

2. Expliquer les répercussions physiopathologiques des hypothyroïdies en fonction de l’âge de survenue de la maladie.

3. Réunir les éléments anamnestiques et cliniques permettant de suspecter le diagnostic positif d’une hypothyroïdie en fonction de l’âge (nouveau-né, nourrisson, enfant, adulte).

4. Décrire les moyens d’exploration fonctionnelle hormonale d’une hypothyroïdie : dosages statiques et dynamiques.

5. Décrire les formes compliquées des hypothyroïdies en appréciant leur degré de gravité.

6. Distinguer sur les plans clinique et paraclinique une hypothyroïdie périphérique, d’une hypothyroïdie centrale.

7. Réunir les éléments anamnestiques, cliniques et paracliniques permettant de rattacher une hypothyroïdie périphérique à son étiologie.

8. Reconnaître les particularités cliniques, paracliniques et évolutives des hypothyroïdies selon le terrain (âge, sexe, grossesse).

9. Rechercher, chez un patient présentant une hypothyroïdie d’origine auto-immune, les affections associées.

10. Préciser les particularités cliniques, paracliniques et évolutives de l’hypothyroïdie fruste (infraclinique).

11. Planifier la stratégie thérapeutique d’une hypothyroïdie en fonction du niveau périphérique ou central de l’atteinte, de sa sévérité, de son étiologie et du terrain du patient

12. Planifier la surveillance au long cours, clinique et paraclinique d’une hypothyroïdie traitée.

14. Procéder à l’éducation thérapeutique d’un patient traité pour hypothyroïdie.

15. Décrire les modalités évolutives de l’hypothyroïdie congénitale en indiquant les éléments du pronostic.

41-Insuffisance surrénalienne aiguë, physiopathologie, diagnostic, traitement

1. Expliquer les mécanismes physiopathologiques aigus et chroniques de l’insuffisance surrénalienne aiguë.

2. Préciser les blocs enzymatiques de la stéroïdogenèse pouvant entraîner une insuffisance surrénalienne.

3. Expliquer les conséquences métaboliques et fonctionnelles d’une insuffisance surrénalienne aiguë.

4. Etablir le diagnostic positif d’une insuffisance surrénalienne aiguë à partir des données cliniques et paracliniques.

5. Réunir les éléments cliniques et paracliniques de gravité d’une insuffisance surrénalienne aiguë.

6. Réunir les éléments cliniques et paracliniques en faveur de l’origine centrale ou périphérique d’une insuffisance surrénalienne aiguë en précisant son étiologie.

7. Planifier la prise en charge en urgence d’une insuffisance surrénalienne aiguë.

8. Planifier la démarche d’exploration étiologique chez un patient ayant présenté une insuffisance surrénalienne aiguë.

9. Indiquer les mesures préventives thérapeutiques et éducatives, d’une décompensation aiguë chez un patient insuffisant surrénalien.

10. Indiquer les mesures préventives permettant d’éviter la survenue d’une insuffisance surrénalienne aiguë chez un patient traité par les corticoïdes.

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.